fbpx

Le BRF : Quels sont les pièges à éviter et bons réflex au potager ?

rameau-brf-potager

>> Les thématiques du jardinage, du potager ou de la permaculture vous intéressent ? Explorez notre espace réseau social qui rassemble de nombreux adeptes du jardinage ou de la culture d’un potager. C’est un moyen simple pour faire des rencontres et échanger avec des passionnés comme vous. Créez votre compte gratuitement. <<

En étant membre, vous pouvez :

  • Créer ou rejoindre des communautés sur le jardinage, pour rencontrer et échanger avec d’autres jardiniers.
  • Cumuler des Beezz. Qui est la monnaie virtuelle de la plateforme pour faire des dons gratuits.
  • Donner vos Beezz aux associations de votre choix.
  • Être alerté des nouveaux articles sur le jardinage.

Cette semaine, nous allons aborder pour vous le BRF : Bois Raméal Fragmenté. C’est l’occasion de découvrir les avantages et les inconvénients de l’utilisation du bois raméal fragmenté au potager. Cependant pour ceux qui ne connaitraient pas le BRF, nous allons vous expliquer en détail de quoi il s’agit.

potager-sol-brf
Votre guide sur le BRF directement dans votre boite aux lettres ! (électronique)

Le BRF : Quels sont les pièges à éviter et bons réflex au potager ?

Le BRF : C’est quoi ?

Le BRF (Bois Raméal Fragmenter est une technique utilisée par les jardiniers au potager pour recycler les tailles de haies. Cette technique donne une seconde vie aux rameaux de vos haies que vous venez de tailler. Écologique et économique, utiliser le BRF dans votre jardin présente beaucoup d’avantages que nous verrons plus tard.

C’est quoi un rameau ? Alors, un rameau est une jeune pousse d’arbuste ou de haie. C’est la partie des arbres qui portent les feuilles, les bourgeons, les fruits ou fleur. En général on considère qu’un rameau est une pousse qui a eu lieu dans l’année. Pourquoi ce sont les rameaux qui nous intéressent, plutôt que des branches plus vieilles ? Car les branches et rameaux des arbres renferment une molécule, lignine qui a pour but de les protéger des champignons et d’apporter de la rigidité aux branches avec le temps. Avec les jeunes pousses, donc les rameaux, la molécule n’a pas eu le temps de se développer à son maximum. Donc cela favorisera l’apparition de champignon et sa décomposition.

Comment distinguer un rameau d’une branche classique ?

rameau-taille-haie-brf
Recevez par email votre guide pratique sur la technique du BRF

Comme décrit plus haut un rameau est la partie de la branche qui porte les feuilles ou les bourgeons. Ils sont jeunes, et lorsqu’ils poussent, ils forment des petits tronçons de 5 à 10cm et sont séparés de petites boursouflures. De plus, lorsqu’on tord un rameau, l’énergie de celui-ci lui permet de se plier sans se casser, alors que si nous prenons une branche plus ancienne. Sous la pression elle se fend en deux. C’est important de faire le distinguo entre les deux, car le BRF est constitué de rameaux et non de branches anciennes.

Maintenant, voyons comment faire un BRF comme un chef !

comnet-faire-brf
Recevez votre guide pratique dans votre boîte mail.

Quelles sont les bonnes pratiques pour faire un BRF de qualité ?

Le BRF est intéressant, car il utilise des rameaux qui une fois broyés seront plus facilement décomposable. En effet lignine, ne protège pas suffisamment les rameaux des champignons et autres organismes vivants qui viendront accélérer la décomposition des rameaux. Donc en nourriture pour votre sol. Le fait de broyer le BRF avant de l’étaler sur votre sol, permettra de créer des portes d’entrée pour les champignons qui iront s’installer dans le rameau pour le transformer en nourriture intéressante pour votre terre et autres micro-organismes de votre sol.

Quels sont les pièges à éviter avec le BRF ?

Le premier piège à éviter, le plus commun, c’est de ne surtout pas enfouiller le BRF dans votre sol. Comme dans la nature, pour bien faire il ne faut pas enfouir la matière organique dans le sol. Si on prend l’exemple de la forêt, les feuilles mortes recouvrent le sol, ce qui lui apporte nourriture et protection, mais n’est jamais enfoui. Il faut donc adopter le même reflex pour votre jardin.

Ne pas utiliser du BRF chaque année. Le BRF présent l’avantage d’être une bonne matière organique pour restaurer votre sol. Mais utiliser tous les ans du BRF peut s’avérer contre-productif pour votre sol.

Apporter une source complémentaire d’azote en même temps que le BRF. Très gourmand en énergie le BRF nécessite un apport en matière organique plus facilement dégradable comme les feuilles mortes, le compost, ou le fumier.

Éviter d’utiliser des tailles de haies de conifères ou vraiment avec parcimonies. Pour l’épaisseur de votre couche de BRF, une couche entre 5cm et 8cm sera parfaite pour votre sol. Si vous suivez l’ensemble de ces conseils alors les conditions seront toutes réunies pour que les champignons poussent de quoi bien nourrir votre sol et donc vos cultures.

Recevez gratuitement votre guide BRF.

Partager cet article à votre entourage !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur telegram

Articles liés

Réponses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le BRF : Quels sont les pièges à éviter et bons réflex au potager ?

Le BRF : Quels sont les pièges à éviter au potager ? is highly popular post having 1 SMS shares
Share with your friends
Powered by ESSB
Le BRF : Quels sont les pièges à éviter au potager ? is highly popular post having 2 WhatsApp shares
Share with your friends
Powered by ESSB
Le BRF : Quels sont les pièges à éviter au potager ? is highly popular post having 2 Twitter shares
Share with your friends
Powered by ESSB
Send this to a friend