fbpx

La polyculture, c’est quoi ?

jardinage-blog-obbies
+2
avataravatar

Vous ne savez pas ce que signifie le terme polyculture ? Pourtant si vous jardinez au naturel ou en permaculture vous devez la pratiquer sans même le savoir. La polyculture prend en compte que chaque végétal est unique ce qui induit un système racinaire et des besoins en minéraux propre à chacun. En polyculture, certaines plantes apportent à ses voisines des nutriments et vice et versa.

Apporter la plus grande diversité possible

La polyculture peut s’apparenter à la diversité des cultures, à contrario, tout le monde connait l’agriculture monoculture et ses effets néfastes. Outre le fait que les associations de cultures sont bénéfiques les unes pour les autres. Par exemple les légumineuses fixent l’azote atmosphérique et la consoude puise des minéraux dans les profondeurs du sol. Multiplier la diversité permet de former des ensembles synergiques. Par exemple certaines plantes attirent les auxiliaires ou protègent des nuisibles comme le poireaux qui chassent la mouche de la carotte et réciproquement les carottes protègent les poireaux des teignes ou thrips. Il faut donc voir la diversité comme un atout et non une concurrence.

Plus c’est dense, mieux c’est

La polyculture permet de planter très rapproché. Ce qui est présente d’ailleurs d’autres avantages. La densité permet de d’avoir un sol très racineux et moins compact. Les racines vont donc aller davantage en profondeur chercher les minéraux ce qui aura pour effet de décompacter le sol, et attirer des bactéries, champignons, ou insectes. Le sol n’est donc plus pillé, il est même enrichi.

Comment les cohabitations ?

Vous pouvez choisir de suivre les règles de compagnonnages des cultures ou bien faire comme bon vous semble. Le seul principe important à respecter est bien de ne pas mettre côte à côte des végétaux d’une même famille. Pour un résultat efficace, les plantes doivent être suffisamment différentes les unes des autres donc provenir de familles distinctes. Si vous manquez de diversité dans le voisinage les plantes seront beaucoup trop semblables pour se protéger et se nourrir les unes aux autres. Un moyen simple pour ne pas s’y perdre ou se prendre trop la tête, est de mélanger pour une parcelle au moins 3 ou 4 familles.

Pour résumer, la polyculture met l’accent sur la diversité et la complémentarité au potager. De plus le paramètre de densité joue un rôle important dans l’efficacité de ce pilier de la permaculture. Avez-vous des expériences à nous faire part en commentaire ? Des associations de culture miracle ? Des parcelles que vous adorez cultiver ?

Envie de récolter des Graines Obbies supplémentaires ?

Partagez ce contenu sur Facebook et Twitter pour récolter 200 Graines Obbies supplémentaires :

If you want to share and earn points pleaseloginfirst

  • Quelles différences entre les décoctions, les infusions et les macérations ?
    Parfois pour les novices, il est difficile de s’y retrouver entre extraits fermentés, décoctions, infusions ou macérations. Nous avons déjà abordé le sujet des extraits fermentés dans un premier billet, puis dans un second comment réussir à tous les coups ses extraits fermentés. Dans ce troisième épisode, on vous explique quelles sont les différences entre les décoctions, les infusions et les macérations.
  • Mes semis de pastèque, melon et cornichons
    Mes semis de pastèque, melon et cornichons. Le Potager de Philippe.
  • Extraits fermentés : les causes de vos échecs
    Lors d’un premier billet nous avons abordé les manières pour réussir vos extraits de plantes fermentées. La suite logique, est de vous rédiger un billet pour éviter de commettre des erreurs qui risques de vous faire rater vos extraits de plantes fermentées.
  • Et hop, Un carré potager de plus !
    +3 Une petite vidéo surprise. En ce dimanche 2 Mai après la pluie d’hier, mon beau-fils m’a fabriqué un 3ème carré potager, du coup j’ai…
  • En mai fait ce qu’il te plaît
    En Mai fait ce qu’il te plait !
  • Mes semis du mois de février
    En février sous abri on sème ce qui est long a germer. Les aubergines, poivrons, piments et tomates précoces.
+2
avataravatar

Articles liés

Réponses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. vivement qu’il fasse meilleur pour que ça pousse ! le terme de polyculture est nouveau, moi j’aime mieux un joyeux fouillis, mais même fouillis ça s’organise. J’ai suivi la petite formation de Guylaine Goulfier sur FdB, un potager productif toute l’année. C’est ardu, mais passionnant et le résultat une planification pour toute l’année pour des années, c’est le top. J’ai hâte de mettre en pratique….😊

    1. Polyculture c’est le terme qu’utilise Damien Dekraz dons son livre. Que je dévore soit disant au passage. On va dire que joyeux fouillis c’est plus joli et moins formelle ☺️